Ainsi je lis dans la Dernière Heure que Nancy Soyeur vient d'être virée de son poste de directrice-gérante du Logis Dourois.

La raison ?
On reprocherait à la directrice-gérante une falsification d'un document administratif (son contrat de travail) il y a environ une semaine. Le bruit court aussi qu'elle aurait déjà reçu un avertissement il y a quelques jours après avoir réuni les ouvriers du Logis Dourois dans le dos du commissaire spécial.
Accusant Carlo Di Antonio de cabale politique, Nancy Soyeur déclare : "On sait que M. Di Antonio, le bourgmestre, et le commissaire spécial ont des contacts fréquents" ... euh... c'est pas plutôt logique qu'ils aient des contacts fréquents ? Carlo est quand même le bourgmestre de Dour non ? Et vu l'ordre qui devait être remis dans c'te bazar, une collaboration entre responsables n'est pas des plus inutiles. Cela paraît peut-être un peu trop 'innovant' à certains le travail en équipe. :)

Celle que l'on appelera désormais 'Nancy Soit Ailleurs' a en effet décidé de porter l'affaire devant les tribunaux pour licenciement abusif.
Réponse du commissaire Philippe Barras : Quant au commissaire spécial, il ne demandera pas de sanctions judiciaires pour les faits reprochés à Nancy Soyeur mais le tribunal du travail, s'il se saisit de l'affaire, pourrait, lui, entamer des poursuites.
En clair : même pô peur, j'te ferai rien mais fais gaffe à tes fesses si tu me cherches un peu trop :)

On peut se demander à présent "A qui le tour ?" puisqu'en relisant le petit résumé que j'avais réalisé le 28 septembre dernier dans le forum, il y en a plus d'un pour qui cette annonce doit sentir le sapin.